Au détour d’une montée (2013)

Le rendez-vous était fixé au samedi 7 septembre, à 20 heures. Où donc me direz-vous : The Tattooed Lady à Montreuil, où je n’avais jusque là pas mis un orteil. D’inspiration allemande, il s’agit d’un studio de tatouage doublé d’un magasin underground et même triplé d’une galerie. Elle est pas belle la vie ?

Affiche de l'exposition d'Anarkia à Montreuil(2013)
Affiche de l’exposition d’Anarkia à Montreuil.

Un lieu, une date et une heure qui correspondent au vernissage de l’exposition «Alternative», portée par AnarkiA Rock. De son prénom Hélène, AnarkiA est une jeune photographe basée dans le sud de la France, plus précisément dans les Bouches-du-Rhône. Son univers est un mélange d’underground, de féerique et d’alternatif qui produit une photographie notablement différente de celle que les magazines ont pour habitude de nous montrer.

Je l’ai repérée il y a près d’un an sur le web, grâce à un certain réseau bleu, et je suis tombé amoureuse de ses photos, qui, selon moi, dégagent quelque chose de fort. Un mélange d’investissement, de passion, d’originalité et de goût auquel on rattache forcément quelque chose. Alors quand une exposition en région parisienne a été mentionnée, ça tombait sous le sens que je vienne.

Il y a évidemment tout l’aspect technique et pratique qui entre aussi en jeu. Ce qui tape à l’œil, c’est d’abord la maîtrise de la lumière et de l’éclairage. Concernant le cadrage qui sur une ou deux photos peut paraître audacieux, il n’en est pas moins efficace. Le petit truc qui change tout reste le fait que ses photos sont vivantes et ce, même aux endroits où le modèle n’est pas. Les décors et les environnements choisis ne sont pas creux ni fades. De plus, il y a une véritable interaction entre les deux côtés de l’objectif et, à mon sens, c’est ce qui fait la force de la photo.

En bref, si jeune soit-elle, elle n’en est pas moins talentueuse. Oui c’est une appréciation subjective que j’assume totalement. On aime ou on n’aime pas, mais le projet ne laisse pas indifférent. Ceci dit je n’en dit pas trop ou vous n’écouterez même pas AnarkiA, elle-même, parler de son travail pendant une interview réalisée au détour de l’exposition.

Liens :

@aleksduncan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s