Logo des Absoluble

A la découverte des Absoluble (2014)

Laisser un commentaire
Evénements

Le 31 mai je suis allée à l’Atelier Moreau découvrir quelques courts-métrages d’artistes divers et variés. Parmi eux se trouvait le collectif Absoluble, qui présentait son court-métrage et une performance. C’est à cette occasion que j’ai pu discuter avec les trois jeunes filles incarnant Absoluble : Jeanne Pruvot Simmoneaux, Federica Guérin et Louise Soulié.

Conviction d’une incertitude est un projet de court-métrage expérimental mêlant différents domaines dont la danse, la comédie et, dans une certaine mesure, l’art plastique. Constitué d’une succession de scènes très variées, il illustre parfaitement leurs aptitudes respectives dans ces différents domaines. De surcroît, pour des filles qui ne savaient ni filmer ni monter elles s’en sortent plutôt bien. 

Logo des Absoluble

© Absoluble

Dans un mouvance bien plus « art moderne » que mes précédents sujets, le trio qu’est Absoluble a quelque chose de très surprenant au premier abord. J’ai donc assisté à leur performance sans trop savoir à quoi m’attendre. Ce qui m’a marquée ? Leur passion et leur détermination. Elle sont restées dans leur prestation du début à la fin, ne se laissant dominer par rien d’autre que leur spectacle. Je finirai par la phase d’improvisation qui a été rondement menée !


Quelques remarques concernant l’interview : Elle a été réalisée dans un coin de l’Atelier Moreau mais nous n’étions pas coupées du groupe de visiteurs, d’où le bruit de fond. Vous avez certainement repéré un petit bruit récurrent et je m’en excuse… Le fait est que je bouge en parlant et la broche de ma veste aussi, d’où le petit bruit à répétition. La musique qui ouvre et ferme l’interview est celle de leur performance du jour-J.

Remerciements : Mademoiselle Hélène et à notre « vigile improvisé » qui a permis à l’interview d’être réalisée d’une traite ! 😉


Liens :

@aleksduncan

Publicités
Publié par

Je m'appelle Aleksandra Duncan, j'ai 25 ans. Parfois Parisienne, parfois Lyonnaise... Je change de ville en fonction des saisons. J'ai ouvert Ilmituleminen il y a presque cinq ans. A ce moment-là, le but était de m'essayer à quelques exercices en parlant de cultures alternatives. Résultat, j'ai été rattrapée par ma curiosité aiguë et tout y passe, à partir du moment où ça attire mon attention. Mais ce que je préfère, c'est parler dans le micro et faire des gestes de divas quand je m'enregistre dire n'importe quoi. S'il n'y avait que trois choses à savoir sur moi : je joue aux jeux vidéos comme un pieds mais j'adore ça, j'aime beaucoup les chouettes et écouter la radio entre 23.00 et minuit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.