Mirage

Vendredi 30 janvier avait lieu la présentation de l’installation Mirage, fruit du travail du collectif L:ED. Au centre du collectif L:ED se trouvent Dorianne Wotton et ses « massacres graphiques » et Exomène, «soundscaper » de son état. J’ai déjà eu l’occasion il y a quelques de mois de discuter avec Dorianne Wotton. Artiste pluridisciplinaire, elle touche à la fois à la photo, à la vidéo, au graphisme et réalise des installations, dont Mirage est un bel exemple. Pour en savoir plus sur les multiples facettes de Dorianne, vous pouvez aller écouter notre discussion ici. Exomène, quant à lui, est axé sur le travail du son qu’il mêle à « l’alchimie digitale ». J’ai bien cherché une autre expression, mais je n’ai pas mieux que la sienne… A la base de sa musique il y a une sensation, une image qui se sera imposée à lui et qu’il aura transposé en son. C’est sur ce matériaux qu’il travaillera jusqu’à lui faire atteindre, après un processus d’affinage, sa forme finale pour créer un ensemble propre.

Pourquoi j’apprécie ces gens ? Parce qu’ils sortent des sentiers battus. Je suis restée parfois perplexe face à certaines photos de Dorianne, pensive en écoutant la musique d’Exomène mais ils ont tous les deux le mérite de faire découvrir un univers différent fait de codes décalés et d’ambiances surprenantes.

Ensemble, ils forment donc la base du collectif L:ED, comme « Experiments in Digital », « Exomène et Dorianne » ou encore « Esthétique de la Désolation ». Le but de L:ED est de mettre en avant la création et la diffusion d’œuvres d’arts sur support multimédias mais aussi d’aider à leur promotion. Il est évident que le collectif ne se limite pas à eux et qu’ils sont ouverts aux partenariats avec d’autres artistes, aux collaborations et à différents lieux d’exposition. Le collectif propose diverses prestations que vous pouvez retrouver sur leur site web. Vous y trouverez leur nouvelle version du photomaton (oui oui, ce truc chiant dans lequel on fait des photos moches) aka le Glitch-O-Matic, leur « synesthèseur » qui vous montre le monde comme vous ne le verrez certainement jamais, leur performances « X-peri-mental », au cours desquelles se mêlent musique et mix VJ, et « Side by side », qui mêle l’imaginaire au réel au travers d’un processus de captation live.

J’ai eu énormément de mal à trouver le 6B et leur installation. Mon sens de l’orientation me perdra…

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, Mirage fait un effet surprenant. Sur la base de codage créatif, d’une kinect et de miroirs dans une mise en scène étudiée Dorianne et Exomène ont créé une ambiance à part. L’installation réagissait à la fois au bruit et au mouvement. Évidemment, ça donne envie de chanter, de gueuler et ça décomplexe les enrhumés et les enroués (dont je fais partie!). Et tranquillement on se détend et on redevient presque un gamin. On danse, on gigote devant le grand écran pour faire apparaître des images psychédéliques, on fait bouger l’image en chantant plus ou moins fort. J’ai été plutôt timide face à l’installation, je reconnais. Mais j’ai pris un plaisir énorme à regarder des gens s’éclater devant l’écran et se lâcher.

Amis lillois, le collectif L:ED vient s’installer à L’hybride le jeudi 26 février (à 20h30) pour présenter leur performance « Side by side ». Je vous invite à aller y jeter un œil, ils valent vraiment le coup.

LIENS :

Pour ceux qui se poseraient des questions, j’ai tiré la plupart des informations du super dépliant qu’on avait à disposition au 6B. 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s