[Livre/V.O.] Eh bien bloguez, maintenant.

2015-10-05 17.44.00

Pour être parfaitement honnête, je n’étais pas totalement convaincue par ce livre. Le bleu pâle, les lettres roses, la guirlande lumineuse… Mais, après tout : « on ne juge pas un livre par sa couverture ». Et puis, j’avoue regarder les vidéos de Zoe Sugg (aka Zoella sur Youtube). J’avais déjà un peu vendu mon âme.

Néanmoins, ce livre a fait du bruit après sa sortie, et pas qu’en bien : des soupçons de ghostwriting ont plané un moment, Zoe Sugg n’aurait pas écrit son livre seule… Tout ça, je ne m’en occuperai pas parce que… Ça ne m’intéresse pas. Je considère que l’histoire et les personnages viennent bien de quelque part. Et que ce quelque part, c’est son imagination.

En dépit de mon hésitation, je suis repartie d’un magasin avec Girl Online sous le bras. Et je suis encore (très) en retard, puisqu’il est sorti en fin d’année dernière. Mais comme ça, j’ai encore à peu près toute l’histoire en mémoire pour lire le tome 2, qui est déjà sur mon étagère (quand j’ai dit que j’avais vendu mon âme, c’était pas une blague ! ). Et non, ce n’est pas une mauvaise excuse…

Je vais être honnête, quand j’ai lu les premières lignes en français, ça l’a pas fait du tout. J’ai voulu jeter un œil sur la version originale, alors j’ai attendu et j’ai bien fait. Parfois, à la traduction, quelque chose se perd. Ou alors c’est juste moi qui suis un peu maniaque.

Quoi qu’il en soit, et même si je suis sortie de l’adolescence, je me suis vraiment identifiée à Penny, adolescente anxieuse et dont la confiance en elle frise le négatif. J’ai aussi adoré son meilleur ami, peut-être un peu cliché mais franchement drôle, et sa mémoire en terra-octet. J’ai aussi voulu secouer le livre, pour en faire dégager les éléments perturbateurs… Enfin bref, je me suis trouvée bien plus happée par ce livre que ce que j’aurais imaginé. Imaginez : assise sur mon lit, l’œil vif et les mains agrippées sur le bouquin. Oui, je sais que c’est ridicule. 😉

La seule chose que j’aurais à reprocher à ce livre, c’est son schéma. Autrement dit, le schéma typique des comédies romantiques : tout ne peut aller bien ou mal que jusqu’à un certain point. Et je suis sûre que vous voyez de quoi je parle !

Au-delà de ça, Girl Online a été une lecture agréable et positive, qui a eu l’honneur de me faire sortir de mes habitudes. Et puis, je sais pas si je ne me suis pas monté la tête mais… J’ai eu l’impression d’apercevoir des traits de Zoe Sugg, glissés par-ci par-là… Ce qui, à mon sens, fait de Penny un personnage crédible.

Adolescence et romance mises à part, ce livre a la particularité de mettre en scène internet et les réseaux sociaux (et de leur donner un rôle de choix). Grâce à internet, Penny peut bloguer en paix, sous un pseudo, et ainsi raconter un peu sa vie (états d’âme compris)… Sauf que le web peut passer très vite d’allié à ennemi, et la pauvre Penny va l’apprendre à ses dépends.

Si vous ne deviez écouter que moi, je vous dirais… Allez-y ! Un peu d’amûûûr et de bonnes ondes, ça n’a jamais tué personne. 😉


Girl Online, Zoe Sugg (Penguin Books)

Girl Online met en scène Penny, ado anxieuse qui n’a pas franchement confiance en elle, qui est photographe et blogueuse amateure. Seulement, Penny sous-estime légèrement la force dévastatrice du web.

Mais parfois, même quand ça va vraiment mal, le destin laisse tomber un grain de sable qui pourrait bien changer le cours des choses…

£7.99/€14.81


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s