[Jack] From Dusk till Dawn – Une nuit en enfer

Faire d’un film qui a bien marché une série – bonne idée ou catastrophe annoncée ?

C’est la question que je me suis posée en tombant par hasard sur la série dont je vais vous parler en me baladant sur internet (alors que j’aurai du bosser sur mon mémoire de fin d’études, mais que celui ou celle qui n’a jamais procrastiné me jette la première pierre)
Je flânais donc, quand je suis tombée sur ce titre : Une nuit en enfer, la série.

Afficher l'image d'origine

Pour moi,  ces mots évoquent deux choses : un vieux cauchemar de lycée ou j’étais coincée dans une salle de classe pendant que ma prof de philo répétait inlassablement le même cours et le film réalisé par Robert Rodriguez sorti en 1996 d’après un scénario écrit par Quentin Tarantino.

Ce film met en scène les aventures de deux gangsters en cavale, les frères Seth et Richie Gecko respectivement incarnés par George Clooney et Quentin Tarantino. Ils doivent traverser la frontière mexicaine et pour y parvenir, prennent en otage la famille Fuller, composée d’un pasteur et de ses deux enfants. Cette drôle d’équipe atterrit dans un bar au nom poétique, le « Titty Twister », un établissement bien singulier où ils vont devoir unir leurs forces pour survivre jusqu’à l’aube.

J’aime ce film parce qu’il ne se prend pas au sérieux et qu’il est surprenant. On pense savoir à quoi on a affaire, jusqu’au grand retournement de situation central (qu’il est hors de question que je vous dévoile). Si aimez l’hémoglobine, je vous conseille de jeter un coup d’œil, vous ne le regretterez pas. Quentin Tarantino est excellent dans le rôle du frère psychopathe, plus vrai que nature. Ce film est considéré comme un « classique », ce qui explique ma surprise quand j’ai vu qu’on avait osé l’adapter en série TV.  Qui donc avait l’audace de s’approprier ainsi l’œuvre de Robert Rodriguez et Quentin Tarantino ?

Robert Rodriguez lui-même. D’ailleurs, pour la petite anecdote, la série est diffusée sur la chaine El Ray dont il est l’un des propriétaires. On est jamais mieux servi que par soi-même, pas vrai ?

Avant toute chose, je tiens à souligner un élément important : que Rodriguez ait décidé de faire une série TV par passion ou pour l’argent, je m’en bats l’oreille gauche avec une patte d’alligator femelle. La véritable question est : est-ce que la série vaut le coup ?

Au départ, je n’étais pas franchement convaincue. Je ne voyais pas l’intérêt de faire une série, surtout que la saison 1 suivait le déroulement dudit film dans les grandes lignes : Les frères Gecko sont en cavale et doivent passer la frontière du Mexique car ils ont un rendez-vous de l’autre côté avec un certain Carlos. En chemin, entre une cueillette de fleurs et une chasse aux papillons ils abattent un ranger, dont le collègue jure de venger de décès et de poursuivre nos héros jusqu’en enfer si nécéssaire. Pour continuer sur leur lancée, Richie et Seth prennent en otage un pasteur et ses deux enfants, une famille à la dérive suite au décès de la mère. Toute cette petite troupe finit par se retrouver au « Titty twister » où ils vont devoir faire face à une horde d’ennemis impitoyables menés par la belle Santanico Pandemonium et le fourbe Carlos.

Je craignais vraiment de m’ennuyer, étant donné que je connaissais déjà la fin de la saison et les principaux rebondissements. Pas très engageant comme prespective, n’est-ce pas ?

J’ai été agréablement surprise : certes la série reprend le même scénario global mais beaucoup d’éléments scénaristiques sont beaucoup plus développés, notamment le passé des différents personnages. Résultat, il est beaucoup plus facile de s’attacher à chacun d’entre eux et on comprend mieux ce motive leurs décisions. Le scénariste prend son temps pour mettre en place l’intrigue est c’est plutôt agréable. Bon, au passage le scénario perd ce côté WTF qui faisait un peu son charme et c’est dommage. Mais globalement, il y a un bon rythme et un vrai équilibre entre les scènes d’hémoglobine et les scènes plus calmes. Il y a également un véritable approfondissement au sujet des méchants. On découvre leur hiérarchie, leur manière de fonctionner et c’est assez appréciable.

Il y a tout de même plusieurs changements niveau scénario entre le film et la série qui permettent notamment de poser les bases d’une saison 2. Si j’avais des réserves vis-à-vis de la saison 1, j’avais vraiment hâte de voir la suite. Enfin ceux qui avaient vu le film et ceux qui découvraient l’histoire allaient être à égalité. J’allais découvrir l’après générique ! Je n’ai pas été déçue du tout, le scénario est cohérent vis-à-vis de la saison 1, on peut constater les conséquences de choix que les personnages ont fait durant la saison 1. La saison 2 propose certes une nouvelle intrigue, que je trouve un peu faiblarde au passage, mais il y a du rythme, de l’action, de belles poursuites avec une fin en feu d’artifice. Pour le moment je suis moins emballée par la saison 3 mais nous n’en sommes qu’au début.

Penchons-nous à présent sur les personnages. Grâce au passage en série, ils sont beaucoup plus complexes que dans le film, notamment les « méchants ». Santanico et Carlos ne font plus de simples apparitions, ils jouent un vrai rôle dans l’histoire. J’ai aimé le fait que de Santanico passe de « sex-symbol » avec l’inoubliable danse avec le serpent à un vrai personnage avec une histoire et des ambitions. L’autre personnage qui monte en grade, c’est Richie Gecko.

Sur ce coup, je trouve que Robert Rodriguez a pris un beau risque : dans le film Richie est avant tout un psychopathe imprévisible qui tue sans raison ce qui n’est pas le cas de la série. Cela peut faire grincer des dents mais pour moi Rodriguez a fait le bon choix pour deux raisons :

-Cela permet au personnage de vraiment évoluer au fil de la série. Au début, on a le même rapport de force que dans le film entre lui et son frère : Seth dirige, Richie suit tant bien que mal. Mais dans la saison 2 suite aux choix de Richie ils sont sur un pied d’égalité ce qui complique leur relation et rend les choses beaucoup plus intéressantes. Je pense que cette évolution n’aurait pas été possible si Richie était resté tel qu’il est dans le film.

-Cela permet à l’acteur Zayne Holt d’éviter la comparaison avec Tanrantino et de proposer un Richie complètement différent. Quand j’ai vu que c’était cet acteur qui reprenait le rôle, j’étais sceptique. Je l’avais seulement vu dans un rôle de bellâtre dans la série Make it or Break it, comprenez mon scepticisme. Il s’en tire finalement plutôt bien, même s’il me fait beaucoup moins peur que Tarantino. Si je croisais la version Zayne Holt de Richie Gecko dans un ascenseur, je serais un peu mal à l’aise. Face à la version Tarantino, je préfèrerais mettre fin à mes jours avec des ciseaux à ongles avant qu’il n’ait eu le temps de m’approcher.

Si j’ai un reproche à faire, c’est le manque de personnages féminins. Kate Fuller et Santanico Pandemonium sont intéressantes, complexes et les actrices jouent très bien. J’aimerais simplement qu’il y en ait plus. Les deux personnages qui apparaissent dans la saison 2 sont avant tout les « copine de », je trouve ça dommage. L’autre repproche, c’est le personnage de sex machine qui reste surtout une espèce de running gag dont je me passerai volontiers. Au passage, je ne sais pas ce qu’a Rodriguez avec le « Pistolet-Pénis », l’arme qu’on actionne d’un coup de rein énrgique et qu’on retrouve aussi dans Machete Kills, mais je trouve ça un petit peu lourd.

Globalement, j’ai passé un bon moment devant la série. Ceux qui ont vu le film pourront apprécier de retrouver les éléments importants tout en étant surpris par les ajouts et surtout pourront observer l’évolution des personnages tout au long des saisons. Ceux qui n’ont pas vu le film pourront appércier une série de qualité avec un bon scénario, des personnages variés et intéressants le tout relevé d’un zeste d’hémoglobine.

Je m’en vais de ce pas visionner un épisode dans mon nid et vous dis à bientôt pour un nouveau billet !

Mademoiselle Jack

Publicités

4 réflexions au sujet de « [Jack] From Dusk till Dawn – Une nuit en enfer »

    1. Oh !! Un commentaire !!! Quel plaisir !!! Un grand merci d’abord =) Pour les erreurs, promis je vais m’améliorer =)
      Si cela t’a donné envie de regarder le film et la série, j’en suis ravie ! N’hésite pas à venir ensuite partager ici tes impressions =)

      J'aime

  1. Une critique pertinente, qui donne envie de regarder la série.
    Je n’y ai personnellement pas accroché, pour les mêmes raisons qui font que, de ton côté, tu l’apprécies autant.
    J’ai toujours vu ce film comme un grand défouloir complètement débridé, qui se suffit à lui-même, et qui ne nécessite aucune explication supplémentaire. Or, expliquer en détails l’histoire, les motivations, et l’évolution des personnages (qui sont finalement, dans le film, plus des archétypes à la limite de la caricature), brise ce mystère qui les rendait si affreusement drôles et attachants (de mon point de vue)… Et en particulier ce qu’ils ont fait de Richie.

    Cela étant dit, j’aime beaucoup ta critique, et comme l’a indiqué Jezebel, attention aux fautes !

    Cordialement,
    Big Brother (Always Watching)

    Aimé par 1 personne

  2. Merci mon grand frère !!! (I know you are)
    C’est vrai que certains aspects de la série peuvent repousser ceux qui ont aimé les film mais les saisons 1 et 2 sont vraiment sympa. Par contre la troisième est nulle, c’est le même problème qu’avec Machete Kills, il aurait du arrêter avant.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s